Communiqué du Gouvernement OFF

samedi 23 juin 2007

Chères concitoyennes,

Au lendemain d’un scrutin historique, le nouveau gouvernement tient à remercier toutes les électrices de lui avoir accordé leur confiance et leurs espérances, de lui avoir confié une si noble mission : construire une société plus juste, plus solidaire, et un peu moins triste si possible.

Avec un taux de participation de près de 92 %, c’est un véritable élan démocratique qui nous a amenées au pouvoir, et avec nous, les utopies décomplexées portées durant cette campagne. Nous mesurons l’ampleur de la tâche, et nous nous y attellerons avec ardeur et créativité, pour que chacune puisse s’épanouir à sa manière, choisir sa vie dans une société ouverte et solidaire.

Nous serons ce gouvernement OFF que vous attendiez, ce gouvernement OFFiciel et OFFensif qui mettra la solidarité au centre de nos vies, et permettra à toutes de jouir, de jouir des mêmes droits et des mêmes opportunités, sans laisser personne sur le bord de la route.

Le gouvernement OFF a pour devise « solidaires, égalitaires, nécessaires ». Nécessaire car plusieurs urgences pèsent actuellement sur notre société et notre territoire. Les périls climatiques nous imposent un changement de civilisation. Face au nucléaire et à l’effet de serre, pour la planète, pour les générations futures, pour les peuples en danger et pour notre qualité de vie, l’économie de la croissance sans âme laissera la place à une société de la sobriété sans ennui. L’urgence est aussi sociale. Revaloriser le travail, cela signifie pour nous combattre la précarité et les salaires de misère, laisser de l’autonomie et de la dignité sur le lieu de travail, et laisser du temps, de l’énergie pour la vie hors du travail, pour vivre gratuitement et jouir sans entraves.

Pour concrétiser ces utopies, nous créerons très rapidement un gouvernement à votre image : bariolé, burlesque et audacieux.

- Un ministère de la Liberté d’Aller, de Venir et d’Etre mettra en œuvre la politique d’ouverture des frontières du gouvernement OFF. Le gouvernement décrète la fin immédiate du mépris au guichet et l’interdiction des files d’attente interminables pour les sans-papiers.

- Le ministère d’un Nouveau Genre libèrera les identités stigmatisées. mettra en œuvre la politique antisexiste du gouvernement OFF sur tous les plans : égalité totale en droit et en fait entre les genres et les sexualités, fin des discriminations de parentalité, respect des identités trans... Première mesure : la féminisation de la grammaire, entrée en vigueur dès la première ligne de ce discours.

- Le ministère des Facs en Rade aura pour mission de mettre fin à la pauvreté de notre recherche, au délabrement de nos universités trop longtemps délaissées, au profit des grandes écoles, réservées aux plus riches.

- Le ministère de la crise du logement, est reconduit dans ses fonctions, avec pour feuille de route la régulation d’un marché immobilier soumis à une spéculation effrénée. Réquisitions, construction de logements sociaux, arrêt des démolitions, gel des loyers... : sa priorité sera de donner à des millions de mal-logés l’accès à des logements décents et abordables.

- Le ministère du Partage du travail et des richesses permettra à chacun de s’épanouir au travail et en-dehors. Ce ministère de la teuf et du taf redistribuera le travail, le temps libre et les richesses.

- Alors que la culture est assignée à résidence dans quelques institutions culturelles qui captent la majeure partie des crédits, le ministère des Cultures et de l’indépendance des médias donnera accès à toutes à la culture et à l’expression. Il empêchera la concentration des pouvoirs financiers et médiatiques entre quelques mains. Il sera le foyer populaire dans lequel brûleront l’entre-soi de l’institué et le laisser-faire du mercantilisme.

- Le ministère décentralisé des Services publics délaissés a d’ores et déjà pris ses fonctions dans une gare à l’abandon du Lot, en hommage à tous les territoires, dans les campagnes et les banlieues, que nos prédécesseurs ont négligés.

- Devant l’acharnement général du dernier gouvernement à ériger ses normes en bon sens absolu, en vérités vraies et naturelles, le gouvernement OFF ouvre un débat national, animé par l’Agence de la Déconstruction de la Norme, instance nouvelle, interministérielle, et entièrement consacrée au questionnement des normes qui régissent notre société et emprisonnent nos vies.

- Dans une optique pédagogique et de dialogue renouvelé, une direction des Trésors Cachés de la Gauche sera créée pour mettre en lumière des idées, théories et événements occultés pouvant nourrir le débat d’idées et ouvrir le champ des possibles. Le passé, comme l’avenir, est à réinventer pour que s’écroulent les traditions poussiéreuses qui nous étouffent.

Cet été, le gouvernement OFF ne sera pas en sommeil, il sera en vacances. En effet, ardents défenseurs des congés payés, il aurait été tout à fait déplacé de nous mettre au travail en plein mois de juin. Pour autant, certains projets urgents seront traités en priorité.

Dans les jours prochains, nous prendrons des mesures efficaces pour accueillir les étudiantes mal-logées. En application de l’ordonnance du 11 octobre 1945, face à la pénurie de résidences universitaires, le gouvernement OFF lancera une première vague de réquisitions de logements vacants. Un salon du logement étudiant se tiendra le 30 juin, ouvert à toutes les étudiantes en mal de logement.

Ensuite, pour se détendre un peu, dans un esprit républicain et festif, le nouvel exécutif passera en revue ses troupes lors du glorieux défilé du 14 juillet initié par la Brigade activiste des clowns.

Chères concitoyennes, dans une démarche d’ouverture, chacune d’entre vous est la bienvenue pour apporter sa pierre à l’édifice gouvernemental, en participant à un ministère ou en créant le sien. Le gouvernement n’est pas à votre écoute, le gouvernement, c’est vous.

Répondre à cet article