G8 2007 : Infos sur les camps

samedi 26 mai 2007

Informations pour les barrios et tous les gens qui veulent camper

Chers amis/chères amies, les dernières nouvelles de la rencontre de Rostock, les informations les plus importantes résumées pour tous qui veulent camper :

1)Quelle infrastructure est-ce qu’il y a ?

2)Qu’est-ce que ça veut dire être un barrio ? Comment est-ce que je trouve ma place pour camper ?

3)Financement des camps par la contribution au camp et le monopole des boissons

4)Relations avec la presse sur le camp.

D’abord quelques informations de base :

Il y a trois camps. Tous les trois se comprennent en tant que traversant les spectres et suivant l’état des enregistrements jusqu’à maintenant, Reddelich et Rostock sont presque pleines. Ça va donc être serré et chaleureux. Veuillez voir donc si au lieu de tentes pour une ou deux personnes, vous ne pouvez pas après tout dormir dans des tentes à plusieurs personnes et pendant la construction, mettez vos tentes les plus près les unes des autres que possible. Le groupe camp consiste d’une douzaine de personnes qui jusqu’ici n’ont pas trop mal réussi de bâtir l’infrastructure de base (premier point). Tout le reste est dans vos mains et doit être organisé par vous-mêmes :
- apportez des sacs de poubelles et occupez vous de ramasser et de séparer les ordures sur le camp !
- venez aussitôt que possible et aider de construire les grandes tentes communes etc ! Restez aussi pour le démantèlement des camps.
- Apportez du papier à toilettes !
- Payez votre contribution de camp et buvez les boissons du camp, pour que des individus du groupe camp ne soient pas forcés de payer la facture archi-grasse pour les toilettes préfabriquées.
- Participez aux roulements au bar, aux traductions (ça, c’est bien ça, faites travailler les parasseuses Carlas !), aux roulements à la concierge (tente générale d’information), à toutes les tâches de collection de déchets et de nettoyage, couper les légumes aux cuisines populaires, participez à la protection des camps et à tout ce que vous semble manquer ! Les camps seront construits à partir du 19 mai (celui de Wichmannsdorf à partir de la Pentecôte) et devront être ouverts à partir du 1er juin. Mais les tentes aussi ne se construisent pas d’eux-mêmes : nous avons encore besoin de beaucoup de mains qui nous appuient dans la construction et le démantèlement et qui tiennent le camp en marche durant les manifestations au sommet. Le point d’arrivée pour les aides depuis le 19 mais est l’école du proteste à Evershagen ou les sites de camping. Vous trouverez une liste avec les tâches durant la construction et le démantèlement ici : https://www.dissentnetwork.org/wiki/Camps_HelferInnen Entrez-vous-y !

Vous trouverez des informations supplémentaires sous www.camping-07.de.

I- Quelle infrastructure est-ce qu’il y a ?

Il y a de l’électricité (220 v, à partir des sous-distributeurs sécurisés avec 16 ampère, 16 ampère sont suffisants pour écouter des bandes comme tocotronic et d’autres), il y a de l’eau pour se laver, pour prendre une douche. Il y a des égouts, des toilettes, il y a des tentes pour l’infrastructure fondamentales.

Nous ne pouvons pas Mener le courant jusqu’aux tentes individuelles. Nous ne pouvons pas non plus rapprocher les tuyaux d’eau de votre tente.

II) Qu’est-ce que ça veut dire être un barrio ?

Comment est-ce que je trouve ma place pour camper ? Les camps seront distribués dans des barrios, c’est-à-dire des cités de tentes. Des barrios fonctionnent comme des petits camps dans le camp. Ils sont construits par les groupes qui décident eux-mêmes de leur structure et de leur équipement. Donc ils peuvent être de différente taille et peuvent être organisés différemment. Si vous voulez vous-mêmes construire un barrio, reportez sous le bureau du camping : buero@camping-07.de pour le planning. Nous ne pouvons garantir que l’infrastructure de base ci haut mentionnée. Si vous voulez installer de l’équipement supplémentaire comme vos propres raccordement d’eau, s’il vous plaît, prenez-en soin vous-mêmes. Pensez au fait que nous aurons besoin de votre aide en tant que barrio déjà pendant la phase de construction du camp. S’il vous plaît veuillez nous dire (au groupe camping : hangup@riseup.net) si vous apportez des tentes plus grandes (à partir de 20 personnes). A tous les groupes qui se sont inscrits jusqu’ici en tant que barrio, nous indiquerons lors de leur arrivée un lieu autour duquel ils peuvent s’installer. Ce « point de croissance » devra aider de mieux utiliser le terrain, car si nous réservions des terrains et un groupe avec 500 personnes inscrites alors ne vient après tout qu’avec 200, ce serait un gaspillage de place. Lors de votre arrivée aux camps à Reddelich et à Rostock, veuillez vous adresser au tentes concierges dans le secteur de l’arrivée. Là nous montrerons à des groupes où se trouve leur barrio. Que des personnes seules s’intègrent ou bien utilisent les espaces réservés pour es individualistes !

III) Financement des camps par la contribution au camp et les boissons

Les camps se financeront surtout par les à peu prés 5 € par jour que chacun/e de vous paie en tant que contribution au camp (là, l’on aura bien besoin de vous individualistes !) et par la vente de boissons par le groupe de camp. En vue de coûts immense pour les toilettes, les conduits, les tentes et d’autre infrastructure, nous vous prions de transférer votre contribution de camp ou donation en avance à l’association Kuckuk, Postbank Berlin :

BLZ 10010010 Numéro de compte : 454 88 0103 BIC : PBN KDE FF IBAN : DE 49 100 100 100 45 48 80 103

L’eau, jus, soft drinks, café, thé, bière et vin seront disponibles aux camps. Les boissons seront achetées de façon centralisée par la structure camp et revendus. Ce sera une des sources de revenus limités du financement des camps. Donc toutes les ventes de boissons devront passer par cette structure. Les barrios peuvent et devront se procurer des boissons aux points centraux de vente de boissons et les revendre. A ce point, un dépôt sera demandé aussi. Nous vous demandons si vous envisagez d’acheter des boisson, jusqu’au premier juin à felskragen@web.de.

Le mardi et le mercredi, nous ne vendrions pas d’alcool sur les camps, car avec la gueule de bois les blocages ne seront pas marrants.

Partout dans les bars, il y aura des prix fixes pour que nous puissions financer les camps.

Les bars qui auront achetés à la centrale de boissons, seront indiqués, pour que tout le monde aura la possibilité de boire de façon solidaire. Si par la vente de boissons il y aura un surplus de notre côté, l’on décidera lors de la première plénière de camp après le sommet ou l’excédant devra couler. Des propositions jusqu’ici pour la distribution d’un excédant possible : aider avec les coûts de répression (comité d’investigation, Association d’avocats républicains, aide rouge), aide entre modules (centre de médias, manifestations, …) et groupes sur les camps qui ont accumulés trop de dettes ; envoyer une partie de l’argent dans le « sud global ».

En proximité de la tente plénière il y aura en plus un bar dont les revenus couleront directement dans la caisse des camps. A cette fin, nous cherchons encore des roulements de bar. S’il vous plaît, enregistrez-vous chez : yamagoo@riseup.net

IV) Relations avec la presse sur le camp

En ce qui concerne le comportement envers la presse, il y a les mêmes principes dans tous les camps : Il y a des zones définies par le groupe camp où la presse pourra se promener si elle est accompagnée par un membre du groupe camp. C’est surtout le terrain officiel à l’entrée des camps. Des indications d’avertissements que vous voulez filmer ou photographier sont obligatoires et valent aussi pour des personnes privées et les ainsi-dits médias alternatifs. Si maintenant un barrio se comprend en tant que barrio capable d’interaction avec les médias et voudra recevoir une visite par les médias audio-visuels, cela aussi se passera en tant qu’un accès accompagné par quelqu’un du groupe presse. Si la tente de presse n’est pas occupée, il n’y aura aucun accès au camp pour aucune forme de média.

…. Jusqu’ici ce n’était que la belle théorie. Bien sûr, cela se pratiquera aussi ainsi aux camps, pourtant il s’est développé le problème à Reddelich que le ZDF (l’Agence « Images du Monde » appartient au ZDF et vend des images partout au monde) à placé un cran haut de 80 m près du camp pour filmer le camp de là en permanence au moyen d’une caméra dirigée de distance. Notre conseil légal a malheureusement dû nous dire que cela est permis et que nous ne pouvons seulement procéder contre cela s’ils emploient encore des micros guidés. Nous voulons donc vous demander d’employer des solutions créatives (ballons, miroirs à éblouir etc.), puis de parler gentimment mais directement avec le responsable de cette idée (le chef de production Norbert Tannenberg 06131 – 705555 ou 0173 – 66 83 454) et en plus de boycotter le ZDF ainsi que tous les médias qui achètent des « images d’air » de Reddelich, les publient ou les transmettent. Ce ceci voudra dire : tous du ZDF hors des conférences de presse, pas d’interview, pas de transmissions d’information et éloignement de tous les distributeurs de médias !!!

P.S.

« ticket spécial sommet »

L’association de transport de Warnow a préparé pour les visiteurs du sommet G8 à Heiligendamm un ticket spécial : Validité : du 2 au 9 juin 2007 dans le réseau entier du VVW Prix : 15,00 € Le ticket peut être obtenu dès maintenant dans tous les centres de clients et points de vente des entreprises de l’association. En plus, les tickets spéciaux peuvent être obtenus dans tous les busses régionaux et aux accompagnateurs du DB Regional. http://www.verkehrsverbund-warnow.de/aktuelles.9.0.html#205

« Camp de Reddelich servi 24 heures sur 24 heures du 2 au 9 juin » Tous les trains auront deux wagons.

« Pas de bicyclettes » En revanche, les bicyclettes ne sont pas permises dans les exprès régionaux à Rostock et dans les S trains de Rostock.

Principes des camps :

- ce seront des lieux traversant les spectres
- il y aura de l’information toujours fraîche et transparente (tentes d’information)
- pas d’anti-Sémitisme, racisme, sexisme et pas d’autres formes de discrimination
- les camps seront non- commerciales
- nous nous appuyons sur votre solidarité
- Pensez écologiquement !
- Respect est dû aux voisins !
- Aidez-nous ! Agissez de façon responsable et autonome !

Répondre à cet article